Actualités

La Salle Gilles-Brown du MACBSP

Le MACBSP souhaite rendre hommage à Gilles Brown (1943-2016), fondateur de la première galerie d’art de Charlevoix, en lui dédiant une salle du Pavillon Françoise-Labbé.

D’abord connu comme chanteur, parolier, traducteur de chansons populaires anglophones et animateur de radio, Gilles Brown a également évolué dans le domaine du journalisme et des communications. En 1975, il a ouvert la première galerie d’art de Baie-Saint-Paul.

Durant une série de reportages qu’il réalisait sur les peintres québécois, Brown mène une entrevue avec René Richard, élève et ami de Clarence A. Gagnon (1881-1942). Il a alors un véritable coup de foudre pour la région de Charlevoix et pour les œuvres de Gagnon. On reconnaît le travail de ce dernier à ses paysages majestueux, et parfois intimistes, rehaussés de couleurs vives et apparentés à un style impressionniste. Contrairement à ses collègues ontariens, dont Arthur Lismer ou A.Y. Jackson du Groupe des Sept qui séjournèrent également à Baie-Saint-Paul et dont les représentations paysagères, quoique grandioses, furent plutôt laconiques, Gagnon a, quant à lui, incorporé à ses tableaux une présence humaine, manifestant ainsi son respect envers les habitants de Charlevoix.

En 1975, Brown fait donc l’acquisition d’une maison centenaire dans le village de Baie-Saint-Paul et y installe la Galerie Clarence Gagnon, en hommage au peintre qui avait fréquenté la région de Charlevoix depuis 1903 et s’y était installé en 1909. Puis, en 1976, Brown ouvre une deuxième Galerie Clarence Gagnon, cette fois à Montréal dans le quartier Outremont.

Gilles Brown est devenu le précurseur de l’engouement renouvelé et continu pour la peinture de paysage dans Charlevoix. Depuis, pas moins d’une vingtaine de galeries d’art occupent le cœur de Baie-Saint-Paul, elle-même devenue, avec le MACBSP et le Symposium international d’art contemporain, une destination incontournable pour les amateurs d’arts visuels.