Exposition

Yannick De Serre – L’Art prêt-à-porter

De tout temps, la représentation du corps fut intimement liée à l’art : corps idéalisé ou naturel, nu ou vêtu, épanoui ou tourmenté. Dans cette série, Yannick De Serre engage une réflexion sur le corporel en art, et plus précisément, sur la relation corps / vêtement et la force d’évocation de ce dernier.

Se définissant lui-même comme peintre-recycleur, Yannick De Serre cherche à redéfinir le corps à travers le collage de vêtements sur toile, et le dessin de parties corporelles signifiantes (bras, jambes, cou…). Avec l’ajout de pièces vestimentaires, marouflées sur la toile, l’artiste met en valeur la surface picturale, lui donne de la présence, de la sensualité, de l’amplitude et poursuit une exploration approfondie du vêtement, complice du corps et de l’identité. Ainsi, les espaces indéfinis accueillent les « enveloppes/apparences » d’êtres… tout aussi indéfinis. Tout naturellement, nous sommes portés à donner corps et âmes aux personnages suggérés, à leur trouver – ou leur projeter – une dimension psychologique. L’artiste nous offre diverses lectures : lyrisme des mains poursuivant les arabesques florales d’Un bouquet de gloire, chemise contemporaine et dynamique du geste de L’homme des temps modernes, présence énigmatique (Souvenir d’hiver) devant un horizon glacé qui n’est pas sans évoquer les lieux et les personnages emblématiques de Jean-Paul Lemieux.

Utilisant des vêtements offerts par sept designers québécois (dont Marie Saint-Pierre, Rudsak, Philippe Dubuc, Mariouche Gagné), l’artiste met en lumière les particularités de leur travail : choix des matières et coupe du tissu. Ses œuvres picturales illustrent ainsi la rencontre de deux champs de création : la mode et l’art visuel. Fusion du textile et de la toile.

Guidé par le désir de donner corps à des vêtements poétiques, porteurs de sens et empreints de sensibilité, d’identité, Yannick De Serre nous rappelle un paradoxe : le vêtement qui cache et qui révèle.

Détenteur d’un baccalauréat en arts visuels de l’Université Laval, Yannick De Serre compte une vingtaine d’expositions individuelles et collectives à son actif. Parmi celles-ci, notons son passage au Centre d’exposition de Val-David et à l’Usine C (Montréal). S’ajoute à ces présentations, une exposition individuelle à la Semaine de mode de Montréal (Marché Bonsecours) et diverses participations à des foires nationales et internationales (Toronto, New York, Sydney, Shanghai). L’artiste vit et travaille à Montréal.

Musée d'art contemporain de Baie-Saint-Paul

Ville de Québec

Tadoussac

Comment se rendre au Musée ?

Abonnez-vous à notre infolettre