Exposition

L’Art : un cadre de vie – L’univers de grands collectionneurs

Bien qu’ils divergent de stratégies de développement, les collectionneurs d’art contemporain demeurent tous essentiellement animés du profond désir de s’entourer de la pensée et de l’art de leur époque. La présente exposition composée d’œuvres extraites d’importantes collections de la région de la Capitale nationale québécoise, entend en témoigner à la faveur d’une intrusion furtive dans l’intimité de ces cadres de vie singuliers qui oscillent, au quotidien, entre le réel et l’imaginaire. Éclectique, mais non moins forte en qualité, la présentation permet notamment d’apprécier des eaux-fortes de la Suite Vollard de Picasso, des compositions aux échos surréalistes de Pellan, Dallaire et Mirò, des élans libérateurs de Borduas et des Automatistes, diverses conjugaisons formelles au domaine de l’abstraction, l’évocation d’une filiation esthétique contextuelle entre Riopelle et des artistes européens comme TàpiesRebeyrolles et Alechinsky, ou encore, plus récemment, des réflexions saisissantes sur la condition humaine de la part de créateurs de pointe dont plusieurs, pour ne nommer que Fabian MarcaccioShirin Neshat, Jaume Plensa ou Zhou Tiehai, s’imposent aujourd’hui sur la scène de l’art actuel international. Autant de peintures, dessins, sculptures, estampes et photographie qui influent sur la qualité de l’espace vital de ces passionnés de l’art, telle une nécessaire nourriture physique et intellectuelle.

Historien de l’art, Michel Martin travaille d’abord comme éducateur au Musée des beaux-arts du Canada de 1970 à 1973, avant d’entrer en fonction au Musée du Québec (aujourd’hui le Musée des beaux-arts du Québec) à titre de conservateur responsable des expositions itinérantes en 1975. De 1978 à 2008, année où il prend sa retraite, il y occupe le poste de conservateur de l’art contemporain. Durant ces trente années, en plus d’être responsable de la recherche, du développement et de la mise en valeur de la collection d’art contemporain, il conçoit et réalise, seul ou en collaboration, plusieurs expositions individuelles et collectives mettant en lumière le travail d’artistes de pointe ayant marqué notre histoire de l’art contemporain, dont Alfred Pellan, Charles Daudelin, Yves Gaucher, John Heward, Fernand Leduc, Jean-Paul Riopelle et Bill Vazan. Au cours de ces années, Michel Martin collabore par des essais à plusieurs publications parmi lesquels mentionnons, Edmund Alleyn : séjour parisien de 1961 à 1970 ou les fondements d’une pratique singulière dans Québec, une ville et ses artistes, Musée national des beaux–arts du Québec, 2008; Dans les replis du silence, les résonances d’une donation dans John Heward. Un parcours / Une collection, Musée national des beaux-arts du Québec, 2008; Fernand Leduc, au fil de l’œuvre dans Fernand Leduc. Libérer la lumière, Musée national des beaux-arts du Québec, 2006; Bill Vazan. Ombres cosmologiques, Musée du Québec, 2001; Yves Gaucher, Récurrences, Musée du Québec, 1999; Daudelin, la forme à l’œuvre dans Daudelin, Musée du Québec, 1997; Bernar Venet. Lignes, Musée du Québec, 1997; Le cubisme apprivoisé dans Pellan, Musée du Québec, Musée d’art contemporain de Montréal, Les Publications du Québec, 1993; Naissance et persistance, la sculpture au Québec, 1946-1961, Musée du Québec, 1992.

Musée d'art contemporain de Baie-Saint-Paul

Ville de Québec

Tadoussac

Comment se rendre au Musée ?

Abonnez-vous à notre infolettre